Les Réseaux Sociaux sont devenus en quelques années, un pilier essentiel de toute stratégie digitale digne de ce nom. Le marketing d’influence est en passe de devenir le nouveau média de demain et se contenter de contenu qualitatif permettant un référencement influent n’est plus suffisant.

Aujourd’hui, « il y a plus de pages Facebook Entreprise que de sites web dans le monde », alors, faites le calcul et mesurez bien toute l’importance de ces leviers d’exploitations.

Avant, pendant, après, sont les maîtres mots qu’il faut comprendre et maîtriser si on veut mener à bien sa stratégie digitale. Plus personne ne part en vacances sans passer par un comparatif détaillé de plusieurs sites et propositions similaires, raison pour laquelle il faut être présent en ligne directement là où tous vos futurs clients se trouvent et se cachent. A l’ère du Social Media, vous ne pouvez plus vous permettre d’attendre
que ces derniers vous trouvent, vous devez aller à eux. La puissance des plateformes sociales n’est plus à démontrer et la nécessité de les inclure dans votre stratégie est l’évidence.

Vous l’aurez compris, mettre en place une stratégie Social Media est assez chronophage et demande une connaissance aiguisée des outils et des plateformes pour qu’elle soit performante. C’est pourquoi, la gestion des réseaux sociaux est devenue un métier à part entière.

Réactif, créatif et authentique, tu seras.

En partant de mon offre, j’identifie les tendances et je m’en inspire. Je garde un oeil sur Google Insights & Twitter Search pour connaître les trends. Je fais marcher
mon imagination et je sors des sentiers battus pour surprendre mon audience et la faire réagir.

Du contenu de qualité, tu rédigeras.

J’oriente mes textes vers du SEO de qualité et j’en fais la promotion comme il se doit en employant les outils adaptés. Je n’ai pas peur d’utiliser des photos et vidéos dans mes publications et je ne suis jamais à court d’idées : articles, créations, sondages…

Modération quotidienne, tu feras.

Je réponds toujours de façonpolie et courtoise aux questions qui me sont posées même si les commentaires s’avèrent négatifs. Et comme au téléphone, je n’oublie jamais de sourire et de remercier mes socionautes. Je m’aide d’émojis pour renforcer mon expression.

Les conflits et les crises, tu désamorceras.

Lorsqu’une incompréhension ou une crise éclate, je trouve le moyen de tourner le négatif à mon avantage. Je fais preuve de réactivité, de pondération et d’attention
à l’égard du socionaute insatisfait et j’apporte toujours une réponse.

Des relations avec les autres, tu établiras.

Je trouve mes influenceurs et ambassadeurs et je n’hésite pas à interagir avec eux en partageant et
likant leur contenu. Les échanges de bons procédés fonctionnent comme le troc et sur les réseaux sociaux, ils sont essentiels.

Les hashtags, tu emploieras.

Je m’habitue à chercher les mots clés en vogue dits « trendy » et à les réemployer dans mes publications avec justesse selon la plateforme. Je ne mets pas d’espace entre les mots et je ne mets pas trop de mots non plus. Et par-dessus tout, j’évite l’utilisation excessive du « hashtag » qui peut vite lasser.

Les tendances, tu connaîtras.

Je garde un oeil sur la concurrence en permanence en suivant de près l’actualité avec un calendrier adapté, prêt à rebondir sur ce qui se dit ou se fait. Je fais du benchmarketing mon leitmotiv, et je suis les comptes influenceurs de près.

Le e-service clientèle, tu développeras.

Je tisse un réseau de confiance et de transparence avec ma communauté. Dès que possible, je mets en place le SAV de Facebook Messenger et/ou tout autre moyen de communication directe avec ma clientèle. Comme dans la vie, je fais preuve de disponibilité et d’une sensibilité d’écoute à toute épreuve.

Les statistiques, tu analyseras.

Régulièrement, je prends le temps d’analyser mes statistiques et les évaluer avec mes projections. Une fois par semestre, je fais un bilan complet pour observer et mieux comprendre ma communauté. J’ajuste mes objectifs en conséquence.

Réajustements réguliers, tu feras.

J’oriente mes champs d’action en fonction des analyses que j’ai pu faire. Je m’adapte à la demande des socionautes (et non l’inverse). Je développe de nouvelles idées et je ne lésine pas sur les
brainstormings pour me nourrir de nouveaux projets.

Articles similaires